Rodney Smith

Le travail du photographe Rodney Smith nous plonge dans un univers surréaliste, ses mises en scène jouent sur l’incongru des situations, certes, mais on trouve également dans son monde fantasque quelque chose de suranné et d’esthétisant qui font toute la force de ses clichés. Comme s’il nous téléportait au beau milieu d’un rêve qui aurait pour cadre les années 50, là où les couples s’embrassent sur le toit des taxis, là où les robes de soirées défient les avions à hélices et les éléphants…

Smith a renoncé à la facilité des méthodes numériques modernes, il utilise l’argentique, le noir et blanc pour la plupart de ses photos, qui ont la qualité unique d’être à la fois romantiques et en même temps un peu bouleversantes. Souvent capturées dans l’impulsion du moment, les images n’ont pas beaucoup de préparation ou de post-traitement.

Rodney Smith, c’est un peu le Magritte de la photo. Il nous offre des moments de pure poésie dans un univers surréaliste, comme si le monde s’arrêtait de tourner – le temps de changer de décor…